Neuer Geschiebesammler in Schangnau › News › À propos de nous › geotest

 

News

Géothermie Davos : une décennie d’études et d’enseignements

Il y a plus de dix ans, la commune de Davos a mis sur pied un projet de géo-thermie de moyenne profondeur. Dans un objectif de transfert des...

Il y a plus de dix ans, la commune de Davos a mis sur pied un projet de géo-thermie de moyenne profondeur. Dans un objectif de transfert des connais-sances et de promotion des sources d’énergie renouvelables, GEOTEST SA a rassemblé dans un recueil l’ensemble des informations collectées durant cette période.

 

 

Il y a plus de dix ans, la commune de Davos a mis sur pied un projet de géo-thermie de moyenne profondeur. Dans un objectif de transfert des connais-sances et de proIl y a plus de dix ans, la commune de Davos a décidé de collecter des informations fondamentales sur le potentiel local de géothermie de moyenne profondeur afin de jeter les bases de projets d’exploitation ultérieurs. GEOTEST SA a été fortement impliquée dans ce projet, de sa conception à la valorisation et la surveillance du réservoir géothermique en passant par l’étude sismique du sous-sol.


Sur mandat de la commune de Davos et avec le soutien financier de l’Office de la nature et de l’environnement des Grisons et de l’Office fédéral de l’énergie, partenaires de la première heure, les connaissances ainsi acquises ont été compilées dans un rapport. À l’aide de ce rapport, les communes et les bureaux d’études intéressés pourront facilement se faire une idée des travaux réalisés et des méthodes employées. Ils bénéficieront également de précieux renseignements sur les résultats à escompter et les coûts à budgétiser pour des projets semblables.

 




GEOTEST SA remercie toutes les parties prenantes pour l’étroite collaboration tout au long de ce projet passionnant. Nous espérons que ces données encourageront d’autres entités publiques ou privées à identifier le potentiel géothermique du sous-sol, et qu’elles contribueront à promouvoir l’utilisation de sources d’énergie renouvelables.


Lien vers le rapport complet (PDF en allemand)

Geologische Sondierungen für den Ausbau der Stelserstrasse

Im Zusammenhang mit dem geplanten Ausbau der Stelserstrasse in Schiers (Prättigau), müssen die dortigen geologischen Verhältnisse erfasst werden. Die...

Im Zusammenhang mit dem geplanten Ausbau der Stelserstrasse in Schiers (Prättigau), müssen die dortigen geologischen Verhältnisse erfasst werden. Die GEOTEST-Filiale Davos begleitet die Sondierungen vor Ort, um daraus die Baugrundeigenschaften abzuleiten und die geologischen Querprofile zu erstellen.

 


Für den zukünftigen Ausbau der Stelserstrasse im Abschnitt Fajauna – Mittlist Maji sind auf einer Strecke von rund 1240 Metern tal- oder bergseitige Stützmauern vorgesehen. Damit die engen Kurvenradien korrigiert werden können, sind zudem stellenweise Lehnkonstruktionen geplant. Im Hinblick auf das Bauprojekt sind detaillierte Kenntnisse der Beschaffenheit des Baugrundes deshalb von entscheidender Bedeutung.



Das Tiefbauamt des Kantons Graubünden (TBA GR) hat die GEOTEST-Filiale Davos beauftragt, die nötigen Sondierungen vor Ort zu begleiten, um die geologischen Verhältnisse zu erfassen und zu dokumentieren. Dabei kam die von GEOTEST entwickelte «FeldApp» - eine Art digitales Feldbuch – zum Einsatz: Strukturmessungen im Fels sowie die für die Abschätzung der Baugrundwerte erforderlichen geotechnischen Parameter der Lockergesteine wurden in entsprechenden Formularen direkt auf einem Tablet erfasst.



Die Sondierungen haben sich aus geologischer Sicht sehr spannend dargestellt. In vielen Baggerschlitzen wurde die Felsoberfläche schon nach wenigen Metern erreicht. Es handelte sich jeweils um Bündnerschiefer der Sassauna- und Pfävigrat-Formation. Darüber sind verschiedene Typen von Lockergesteinen anzutreffen: Moräne, Hangschutt sowie künstliche Auffüllungen. In einem nächsten Schritt werden aus diesen Aufzeichnungen nun geologische Querprofile erstellt, welche die Baugrundverhältnisse im Detail darstellen und als Grundlage für die Projektierung dienen.

 

 

 

Revitalisation de l’Emme

Le coup d’envoi des travaux de revitalisation de l’Emme dans la réserve naturelle cantonale Ämmeschache-Urtenensumpf, qui se situe à cheval sur les...

Le coup d’envoi des travaux de revitalisation de l’Emme dans la réserve na-turelle cantonale Ämmeschache-Urtenensumpf, qui se situe à cheval sur les communes d’Utzendorf et de Bätterkinden, a été donné à l’été 2019.


L’objectif de cette revitalisation est de redonner à l’Emme une capacité dyna-mique propre qui lui permettra, autant que possible, de refaire son lit et de revaloriser écologiquement ses rives. En effet, ce tronçon du cours d’eau se situe dans une zone alluviale d’importance nationale.


GEOTEST SA s’est vu confier l’évaluation géotechnique du projet et l’accompagnement des sous-projets suivants :


Déplacement de la digue de protection contre les crues :


L’actuelle digue de protection contre les crues sera déplacée pour permettre l’élargissement du lit de la rivière. La structure de la nouvelle digue tiendra compte de facteurs tels que l’infiltration, la submersion et la rupture hydraulique. Au moyen de nombreuses fouilles effectuées à la pelle mécanique, GEOTEST a pu étudier les matériaux des rives et évaluer la qualité du sous-sol. Les travaux subséquents feront l’objet d’un accompagnement étroit par les géotechniciens de GEOTEST.


Élargissement du lit sur les deux berges par aménagement mécanique :


Les travaux d’élargissement du lit majeur sur les deux berges, de renforcement des berges par empierrement ainsi que de réalisation de niches d’arrachement artificielles sur toute la longueur du tronçon sont en cours. Les matériaux extraits sont analysés en permanence par GEOTEST quant à leur composition et leur te-neur en eau, puis réaffectés à la construction de la digue en fonction de leurs ca-ractéristiques.


Concept d’élimination des matériaux :


Les travaux de terrassement ont, de manière inattendue, mis à jour des matériaux contaminés. GEOTEST a dès lors élaboré un concept d’élimination des matériaux et nommé un spécialiste des sites contaminés, qui accompagne désormais les travaux de terrassement.

 

 

 

L’eau souterraine, mine de chaleur et de froid

De nombreux cantons et de communes suisses se sont fixé pour objectif de promouvoir et de développer l’exploitation des ressources et des énergies...

De nombreux cantons et de communes suisses se sont fixé pour objectif de promouvoir et de développer l’exploitation des ressources et des énergies renouvelables. Dans certaines circonstances, les eaux souterraines s’avèrent être une solution de chauffage et de refroidissement tout à fait appropriée. La nouvelle méthode de GEOTEST permet de déterminer si – et, le cas échéant, dans quelle mesure – les conditions requises sont remplies, pour garantir la faisabilité et la durabilité d’une telle exploitation.


On croirait des nappes de brume colorées flottant au-dessus de Münsingen… En réalité, le modèle illustré révèle à la surface, des informations habituellement enfouies dans le sous-sol : les eaux souterraines et leur potentiel latent pour du chauffage et du refroidissement au moyen de procédés qui préservent les ressources naturelles. À quelle profondeur et dans quelles couches se trouvent les eaux souterraines ? Quelle est leur direction d’écoulement ? Quelle est la température de l’eau ? À quelle vitesse la nappe retrouve-t-elle sa température naturelle après que celle-ci ait été modifiée par des pompes à chaleur ? Comment aménager les ouvrages de prélèvement et de restitution des eaux souterraines sur mon terrain afin de prévenir tout court-circuit hydraulique ? Une nouvelle installation peut-elle être mise en place sans que cela ne porte atteinte au voisinage ? Voilà autant de questions auxquelles il convient de répondre lorsqu’il s’agit d’exploiter thermiquement les eaux souterraines et pour obtenir les concessions appropriées. A l’heure actuelle, il n’existe pas de base harmonisée applicable à ces évaluations. C’est exactement ce chaînon manquant que GEOTEST propose de fournir avec sa méthode.

 


Cette méthode permet de déterminer de manière systématique et reproductible l’emplacement et le volume des eaux souterraines qui peuvent être durablement exploitées. Par ailleurs, en tenant compte de manière simultanée des aspects liés à la faisabilité technique, de la variation de température autorisée des eaux souterraines par rapport à leur état naturel ainsi que de la probabilité de nuisance au voisinage, elle permet également de déterminer de manière optimale l’agencement des ouvrages de prélèvement et de restitution des eaux souterraines.


À l’avenir, les autorités compétentes pourront s’appuyer sur les résultats de l’étude pilote menée à Münsingen (BE) lorsqu’elles seront amenées à prendre les décisions sur l’octroi de nouvelles concessions d’exploitation des eaux souterraines.


Vers le modèle 3D interactif en Geobrowser

 

 

Neuer Geschiebesammler in Schangnau

Ein von GEOTEST geplanter Geschiebesammler schützt in Schangnau zukünftig den Campingplatz sowie diverse Wohnhäuser vor Murgängen.

Ein von GEOTEST geplanter Geschiebesammler schützt in Schangnau zukünftig den Campingplatz sowie diverse Wohnhäuser vor Murgängen.


Um sich vor zukünftigen Murgängen aus dem Büetschligraben zu schützen, hat die Schwellenkorporation Schangnau die GEOTEST AG beauftragt, entsprechende Massnahmen zu erarbeiten. Ein Geschieberückhalt hat sich in diesem Fall als die effektivste Schutzmassnahme herausgestellt. Das fertige Bauobjekt weist eine Höhe von 5 Metern und eine Breite von rund 30 Metern auf. Damit können im Ereignisfall ab sofort rund 10‘000 Kubikmeter Material aufgehalten werden. Für Unterhaltsarbeiten ist eine Zufahrt in die Betonsperre integriert worden.


Zuvor stellten Murgänge aus dem Büetschligraben für zahlreiche Wohnhäuser sowie einen Campingplatz eine erhebliche Gefährdung dar. Am 23. August 1983 verursachten ein starkes Gewitter am Hohgant und ein daraus folgendes Murgangereignis mit einigen 1‘000 Kubikmetern Geschiebe Überflutungen und Ablagerungen von Geschiebe auf dem Campingplatz und in Wohnhäusern. Die Camping-Gäste mussten evakuiert werden.


Nach diesem Ereignis wurde im Büetschligraben ein kleiner Geschiebesammler mit rund 2‘000 Kubikmeter Rückhaltekubatur erstellt. Bei einem 100-jährlichen Ereignis sind am Büetschligraben aber bis zu 10‘000 Kubikmeter Geschiebe zu erwarten. Die Wohnhäuser und der Campingplatz waren mit dieser Lösung deshalb weiterhin erheblich gefährdet.


Im Juli 2014 führte ein starkes Gewitter auf der gegenüberliegenden Talseite an der Schrattenfluh zu grossen Murgängen. Mehrere 10‘000 Kubikmetern Geschiebe verursachten erhebliche Sachschäden an Infrastruktur und Wohngebäuden im Wert von mehreren Millionen Schweizer Franken. Im Einzugsgebiet des Büetschligraben waren die Niederschläge geringer und mobilisierten nur wenige 100 Kubikmeter Geschiebe, was vom alten Geschiebesammler abgefangen werden konnte.


Im Sinne der Prävention hat die Schwellenkorporation Schangnau dennoch beschlossen, adäquatere Schutzmassnahmen am Büetschligraben von GEOTEST projektieren und ausführen lassen.