DĂ©tail

News

Davos: mise en service d’un deuxième réseau de chaleur EWD

L’expérience de la géothermie acquise à Davos au fil des ans porte des fruits: en dépit de conditions difficiles, l’entreprise électrique locale, Elektrizitätswerke Davos (EWD), a récemment mis en service le deuxième réseau de chaleur géothermique avec pompe à chaleur eau-eau. Partenaire de longue date, GEOTEST SA conseille avec succès les EWD SA dans les petits comme dans les grands projets géothermiques.

Le nouveau réseau de chaleur des EWD qui vient d’être mis en service dans le quartier Bünda de Davos Dorf repose, comme son précurseur, sur une pompe à chaleur eau-eau alimentée en électricité renouvelable. Mais à l’inverse du premier réseau, qui puise son eau dans la roche consolidée profonde, ce deuxième projet exploite les eaux souterraines des sédiments meubles. La capacité combinée de ces deux réseaux de chaleur géothermique est d’environ 7 gigawattheures (GWh) par an. Cela couvre les besoins de près de 400 ménages et représente une économie annuelle de CO2 de l’ordre de 1700 tonnes.

Feu vert à la suite de l’avant-projet

GEOTEST a été pleinement impliquée dès le début de l’avant-projet, au printemps 2019, lorsqu’un puits d’essai a été foré pour déterminer le rendement de la nappe phréatique au moyen d’un essai de pompage. La mission de GEOTEST consistait à réaliser les modélisations requises des eaux souterraines et des transferts thermiques, puis à analyser les résultats. Ces tâches comprenaient notamment l’essai de pompage et les analyses de l’eau. Le forage de reconnaissance ayant été concluant, le permis de construire a été demandé. Rien ne s’opposait plus à la construction de ce deuxième réseau de chaleur à Davos.

De nombreux défis

GEOTEST était chargée de planifier et de diriger les travaux, ainsi que de fournir les pièces justificatives et de rédiger les rapports nécessaires à l’octroi de l’autorisation d’exploiter. Les conditions géologiques très hétérogènes du sous-sol et la grande proximité du réseau de chaleur avec l’aquifère ont constitué des défis majeurs. Il a fallu par ailleurs tenir compte de l’utilisation qui était déjà faite de la chaleur des eaux souterraines en aval de la nouvelle installation. Enfin, il était indispensable de prendre en considération les fortes variations du sens de l’écoulement des eaux souterraines au cours de l’année ainsi que les fluctuations du niveau phréatique.

En somme, ce nouveau projet de géothermie à Davos a prouvé qu’avec de nombreuses années d’expérience sur le terrain, les projets les plus exigeants peuvent être réalisés, et ce même si les conditions sont difficiles.

Souhaitez-vous recevoir des informations sur le chauffage géothermique ou les réseaux de chaleur?
Nous serions ravis de vous conseiller.

 

haute de page