DĂ©tail

Blog

Installation de sondes géothermiques : assurance qualité et surveillance instrumentée

Comment s’assurer que les sondes géothermiques ne présentent pas de fuite ? Ou qu’elles affichent durablement l’efficacité requise, sans perte de performance due à un rétrécissement ou un écrasement ? Comment garantir qu’une sonde géothermique est totalement remplie ? Ou que l’énergie du sous-sol est utilisée efficacement, et que les eaux souterraines ne circulent pas verticalement par suite d’un remplissage incorrect ? Pour éviter tout souci, la norme SIA 384/6 définit les exigences posées à l’installation de sondes géothermiques. Le respect de ces exigences est garanti par une surveillance instrumentée, p. ex. au moyen du DPG-C3 ou du HMG-S/K. Dès lors, le maître d’ouvrage est assuré de disposer d’une source de chaleur parfaite pour sa pompe à chaleur.

Une sonde est-elle étanche ? Sa capacité de débit est-elle assurée ?
Les sondes géothermiques ne sont pas à l’abri de fuites, qui peuvent apparaître aussi bien lors de leur installation qu’après de nombreuses années de fonctionnement. Lorsqu’un tel dommage est constaté, la recherche des causes se révèle souvent difficile, et c’est généralement au propriétaire d’assumer la réparation des dommages. D’autres défaillances telles que le rétrécissement ou l’écrasement de la sonde réduisent sa capacité de débit et entraînent une surconsommation électrique de l’installation. Contrairement à de nombreux autres composants, les sondes géothermiques ne peuvent être réparées ou remplacées une fois mises en place.
C’est pourquoi la norme SIA 384/6 impose un essai de débit et d’étanchéité des sondes après leur installation dans le but de déceler d’éventuels rétrécissements ou fuites.

Le débit et l’étanchéité des sondes géothermiques, ainsi que leur conformité avec les exigences de la norme SIA 384/6 sont ainsi contrôlés automatiquement au moyen d’un appareil de mesure spécifique, le DPG-C3. Les mesures effectuées sont consignées numériquement, de manière infalsifiable.

Une sonde est-elle entièrement remplie, ou des pertes peuvent-elles être établies ?
Le remplissage des sondes géothermiques est une opération critique. Si la densité de la suspension de ciment est trop élevée, la sonde est écrasée et endommagée. Si la densité est trop faible – p. ex. en raison de l’adjonction d’eau pour faciliter le processus de remplissage – le mélange durci ne présentera pas les propriétés mécaniques requises et se fissurera. Lorsque les sondes sont placées à de grandes profondeurs, les conditions de pression atteignent rapidement les limites de résistance des matériaux. Une surveillance instrumentée du processus de remplissage – p. ex. à l’aide du HMG-K ou du HMG-S – contribue grandement à l’assurance qualité de l’installation de sondes géothermiques.

Les appareils de mesure de GEOTEST SA permettent à l’entreprise effectuant les travaux de documenter minutieusement son ouvrage, et au maître d’ouvrage de recevoir l’assurance, grâce aux protocoles de mesures, que l’ouvrage commandé est pleinement opérationnel.

GEOTEST met les appareils DPG-C3 et HMG-K/S à disposition des entreprises chargées d’installer des sondes pour des interventions sur l’ensemble du territoire suisse. Entre autres services, nous réalisons et évaluons les mesures requises dans une optique de contrôle indépendant de la qualité pour le compte de planificateurs et de maîtres d’ouvrage. Par ailleurs, nous concevons des installations de sondes géothermiques, effectuons des tests de réponse thermique (TRT), élaborons des concepts d’assurance qualité et proposons un suivi hydrogéologique.

 

DPG-C3 : instrument de mesure destiné au rinçage automatisé ainsi qu’au contrôle du débit et de l’étanchéité des sondes géothermiques.

HMG-S et HMG-K : instruments de mesure destinés à la surveillance du processus de remplissage des sondes géothermiques.

GEOTEST SA rachète l’activité de technique de mesure de GEOWATT AG

GEOTEST a récemment racheté l’ensemble des activités de technique de mesure de GEOWATT AG. Celles-ci incluent les appareils suivants, grandement appréciés par les entreprises du secteur : des instruments DPG-C3, dont la vocation est le rinçage automatisé ainsi que le contrôle du débit et de l’étanchéité de sondes géothermiques selon la norme SIA 384/6, les instruments HMG-S et HMG-K, conçus pour la surveillance et le contrôle du processus de remplissage des sondes géothermiques, ainsi qu’un instrument pour les tests de réponse thermique pourvu d’un capteur de température NIMO-T. Ces appareils n’attendent qu’à être utilisés dans toute la Suisse.

 

Vincent Badoux
Dr. phil. nat., Hydrogeologe / Dipl. Ing. Geologe
Vincent Badoux ist Bereichsleiter Hydrogeologie und Geothermie bei GEOTEST. Er ist zudem Vorstandsmitglied der GEOTHERMIE-SCHWEIZ und als Privatdozent für oberflächennahe Geothermie an der Uni-NE tätig.
haute de page