DĂ©tail des projets

Vidanges subites d’un lac glaciaire

Plaine Morte
Lenk BE 2018 - aujourd’hui

À l’été 2018 , la vidange inopinée du lac des Faverges, situé sur le glacier de la Plaine Morte, a causé d’importantes inondations dans la commune de Lenk dans le Simmental. Un canal de drainage creusé par GEOTEST SA a permis aux eaux du lac de s’écouler de façon contrôlée dès l’année suivante.

Depuis que la surface du glacier de la Plaine Morte, localisé entre Crans-Montana et Lenk dans le Simmental, s’est abaissée au-dessous du niveau de la ligne sud-est de partage des eaux, les eaux de fonte ne s’écoulent plus en direction du Valais. C’est de l’accumulation de cette eau qu’est né le lac des Faverges. Au cours des dernières décennies, le volume du lac – et donc celui de la vidange annuelle après la fonte des neiges estivale – a continuellement augmenté. À l’été 2018, les eaux du lac se sont brusquement déversées en direction de la Lenk, provoquant des inondations et d’énormes dommages dans le village.

GEOTEST observe cette évolution depuis 2012: il apparaît que, en raison de la hausse des températures, le lac des Faverges – qui se reconstitue chaque année – ne cesse de s’agrandir. Il était dès lors impératif de prendre des mesures visant à prévenir les vidanges subites du lac. GEOTEST a ensuite étudié toutes les variantes envisageables avec un groupe d'experts et les autorités locales pour finalement retenir celle qui pouvait être mise en œuvre avant la prochaine vidange.

Au printemps 2019, en à peine deux mois et demi, un canal de drainage par lequel les eaux s’évacuent progressivement vers la Lenk a ainsi été creusé dans la glace, dans les conditions extrêmement rudes de la haute montagne. Le volume du lac s’en trouve réduit. Cette initiative présente un caractère avant-gardiste à plusieurs égards. Lors de la construction du canal, GEOTEST était responsable de la direction générale des travaux, de la gestion de l’ensemble des aspects glaciologiques, de l’élaboration du concept de sécurité et du monitoring.

En 2019, l’abaissement contrôlé du lac à un volume acceptable s’est déroulé conformément aux prévisions. Durant l’hiver, cependant, de la neige s’est déposée dans le canal de glace artificiel, ce qui a fortement entravé l’écoulement des eaux à l’été 2020. Partant, l’efficacité de cette mesure continuera de faire l’objet d’observations, d’évaluations et d’améliorations; le cas échéant, le canal sera aménagé afin de pérenniser l’effet de drainage.

Cliquez ici pour une visite sur et dans le glacier de la Plaine Morte.

Lors de la première phase de construction, un microtunnel a été percé le long d’une section du canal – une première sur un glacier suisse.

Un canal découvert dont le but était de dériver les eaux du lac a été creusé des deux côtés du microtunnel au moyen d’une pelle araignée.

Vue sur le canal de glace et le moulin glaciaire à l’extrémité ouest du glacier.

Personne de contact

Isabelle Kull

Dipl. Geographin

Projektleiterin

Isabelle.Kull@geotest.ch

+41 31 910 01 61

haute de page